Shih Tzu

Information sur la race

La première visite chez le vétérinaire


A moins que le chiot ne montre des symptômes de maladie, la première consultation vétérinaire a lieu quand le chiot est déjà bien inséré dans la famille et qu'il a confiance en vous. Idéalement, cette visite sera une simple « présentation » du chiot à son médecin et se déroulera dans une atmosphère détendue et amicale. Une première approche de ce type peut vous éviter bien des ennuis par la suite.

Si la table du cabinet vétérinaire ne plaît pas aux chiens, c'est parce qu'ils l'associent bien souvent à des expériences désagréables, la première étant en générale celle de la vaccination.

Comme précisé plus haut, on peut éviter ces associations d'idée en amenant le chien chez le vétérinaire avant la date prévue pour le vaccin et limiter cette première rencontre à un contrôle de l'état général agrémenté de caresses et de jeux, bref un moment privé de tout aspect traumatisant.

La petite douleur de l'injection sera reportée à la prochaine rencontre, quand le chiot ne risquera plus d'être effrayé par l'atmosphère ou le médecin mais qu'il en gardera au contraire le souvenir d'une expérience positive. Il est probable qu'il ne se rendra même pas compte alors du picotement de l'aiguille : la peur fait bien plus mal qu'une simple piqûre !

La loi stipule que tout chien doit être tatoué avant d'être vendu ou cédé (arrêté du ministère de l'Agriculture datant du 16 février 1971). Cet acte non douloureux pour le chiot (réalisé sous anesthésie locale) doit être effectué par une personne dûment habilitée. Il s'agira en l'occurrence d'un praticien vétérinaire ou encore d'une personne présentant des conditions d'aptitude exigées et titulaire d'une autorisation accordée par le ministère de l'Agriculture sur proposition de la SCC.

Pour les races de grande ou moyenne taille, le numéro d'identification sera tatoué obligatoirement sur la face interne de l'oreille du chien (sauf en cas de contre- indication médicale), ceci afin de faciliter le contrôle.